Les pneus d’une ancienne

.

Un collectionneur a eu un accident lié à la défaillance d'un pneu âgé de 20 ans, mais pas usé !

Il faut savoir qu’au-delà de 7 ans les caractéristiques des pneus commencent à se dégrader, du fait de l'influence des UV et phénomènes thermiques.
Le vieillissement dépend beaucoup des conditions de stockage. Pour une voiture qui dort dehors, soumise aux intempéries et aux UV, la durée de vie d’un pneu ne dépasse pas cinq ans. En revanche, lorsque la voiture est stationnée dans un garage à température constante, la longévité de vos pneus peut doubler. Dans tous les cas, à partir de cinq ans d’âge, l’état de vos pneus doit être régulièrement contrôlé.

Astuce : très souvent, les pneus les plus anciens se trouvent sur le train de voiture le moins sollicité, en général à l’arrière. Un bon moyen d’éviter cette situation est de permuter au moment du remplacement : faire passer les pneus arrière à l’avant, et monter les neufs à l’arrière. Non seulement ce procédé vous permet de rouler en sécurité en diminuant les risques de dérapage, mais il vous permet d’optimiser l’usure des pneus.

Comment connaitre l’âge d’un pneu ? Regardez sur le flanc du pneu, c'est écrit ! (voir ci-dessous)

On peut lire sur un pneu plusieurs informations.

1. Le DOT : la date de naissance du pneu

Chaque pneu possède une série de chiffres et lettres correspondants à son « n° d'identité ». : le Department of Transportation (DOT).

Il est composé dans l'ordre :

du code de l'usine ;

du code de la dimension du pneu ;

d'une spécification propre à chaque manufacturier ;

de la date de fabrication avec la semaine et l'année.

Exemple : « DOT HP UT 6TJU 1909 » indique que le pneumatique correspondant a été fabriqué la 19e semaine de 2009.

Pays Pays Pays Pays 1 Allemagne 12 Autriche 23 Grèce 36 Lituanie 2 France 13 Luxembourg 24 Irlande 37 Turquie 3 Italie 14 Suisse 25 Croatie 39 Azerbaïdjan 4 Pays bas 16 Norvège 26 Slovénie 40 Macédoine 5 Suède 17 Finlande 27 Slovaquie 46 Ukraine 6 Belgique 18 Danemark 28 Biélorussie 49 Chypre 7 Hongrie 19 Roumanie 29 Estonie 50 Malte 8 Tchécoslovaquie 20 Pologne 31 Bosnie-Herzégovine

9 Espagne 21 Portugal 32 Lettonie

11 Royaume Uni 22 Russie 34 Bulgarie

À noter : ces codes pays ne servent pas qu'à la pneumatique.

2. Lire la taille sur le pneu

La dimension du pneu est indiquée sur le flanc du pneu. Mais que signifie par exemple 205/55R16 ?

205 = section = largeur du pneu en millimètres (mm).

55 = série = rapport (en %) entre la hauteur du pneu et la section (largeur). Il s'agit donc d'un chiffre qui donne une idée de la hauteur du flanc, en d'autres termes l'« épaisseur » du pneu.

R correspond à la structure radiale du pneu. Vous pouvez aussi trouver D pour diagonale.

16 = diamètre intérieur = diamètre de la jante en pouces.

3. L'indice de charge

La dimension est complétée par deux indices : un nombre et une lettre. Dans 205/55R16 91V, que signifie donc 91 ?

Il s'agit de l'indice de charge qui correspond à une charge maximale en kg que le pneu peut supporter, en gardant ses caractéristiques premières.

Ci-dessous, vous trouverez un tableau pour connaître les équivalences : plus le chiffre augmente, plus la charge augmente.

Indice de charge Poids en kg Indice de charge Poids en kg Indice de charge Poids en kg Indice de charge Poids en kg 20 80 55 218 79 437 101 825 22 85 58 236 80 450 102 850 24 85 59 243 81 462 103 875 26 90 60 250 82 475 104 900 28 100 61 257 83 487 105 925 30 106 62 265 84 500 106 950 31 109 63 272 85 515 107 975 33 115 64 280 86 530 108 1 000 35 121 65 290 87 545 109 1 030 37 128 66 300 88 560 110 1 060 40 136 67 307 89 580 111 1 090 41 145 68 315 90 600 112 1 120 42 150 69 325 91 615 113 1 150 44 160 70 335 92 630 114 1 180 46 170 71 345 93 650 115 1 215 47 175 72 355 94 670 116 1 250 48 180 73 365 95 690 117 1 285 50 190 74 375 96 710 118 1 320 51 195 75 387 97 730 119 1 360 52 200 76 400 98 750 120 1 400 53 206 77 412 99 775

54 212 78 425 100 800

Lors d'un changement de pneus :

Vous avez le droit de « monter » d'un indice de vitesse, c'est-à-dire de passer à un indice correspondant à une capacité de charge supérieure (un pneu d'indice 92 pouvant supporter une charge de 630 kg peut donc forcément supporter 615 kg, soit l'équivalent de l'indice 91).

En revanche, il est interdit de « descendre » d'indice de charge par rapport à l'homologation de première monte.

2 cas :

Mention « XL », « extraload », « Reinf » ou « Reinforced » signifie que le pneu en question a été renforcé pour accepter des charges plus élevées que l'indice d'origine.

Jumelage sur essieu :

* Dans le cas de pneus pour véhicules utilitaires pouvant être montés 2 par 2 (4 sur un essieu), 2 indices de charge peuvent être indiqués : l'un correspond à la charge maxi tolérée avec 2 pneus montés, l'autre correspond à l'équivalence avec 4 pneus.

* Exemple : 195/50R15 104/102R indique une charge tolérée de 900 kg par pneu en montage simple et 850 kg par pneu dans le cas d'une monte jumelée.

4. L'indice de vitesse

Dans 205/55R16 91V, V est l'indice de vitesse. Cette lettre correspond à la vitesse maximale à laquelle le pneu peut rouler en conservant l'étendue de ses performances.

Il est possible de « monter » d'un ou plusieurs indices de vitesse, mais interdit de descendre, sauf dans le cas de la monte d'un pneu hiver pour lequel il est possible de diminuer d'un ou deux indices par rapport à la monte été d'origine.

Ce n'est pas parce que vous ne roulez pas aux vitesses maximales qu'il est toléré de monter un indice inférieur.

Attention car au-delà de l'aspect de sécurité, ne pas respecter les indices de première monte pour acheter un pneu moins cher vous en coûtera 135 € d'amende.

Ci-dessous, vous trouverez un tableau suivant pour connaître les équivalences : avancer dans l'ordre alphabétique correspond à une vitesse maximum plus élevée :

Indice de vitesse Vitesse en km/h Indice de vitesse Vitesse en km/h Indice de vitesse Vitesse en km/h A1 5 D 65 Q 160 A2 10 E 70 R 170 A3 15 F 80 S 180 A4 20 G 90 T 190 A5 25 J 100 U 200 A6 30 K 110 H 210 A7 35 L 120 V 240 A8 40 M 130 ZR > 240 B 50 N 140 W 270 C 60 P 150 Y 300

5. Repères d'homologation européenne

L'E + la série de chiffres sont des repères d'homologation européenne (pneu correspondant aux normes en vigueur en Europe).

Exemple : " E4 0001825 Made in "

Le E est un symbole qui signifie Europe, et qui indique que le pneu a été homologué dans un pays européen qui a adhéré à la norme CEE-R30.

Le « 4 » indique le pays qui l'a homologué. Voir le tableau ci-dessous.

Le « 0001825 » est le numéro d'approbation du pays concerné.

« Made in » donne le pays de fabrication (peut être différent du pays d'homologation).

6. Autres marquages

Le flanc du pneumatique propose des indications complémentaires :

Marquage commercial : marque et modèle sont visibles sur les pneus ainsi que certains pictogrammes spécifiques à une marque.

* Exemple : MICHELIN (marque, nom du manufacturier) ENERGY SAVER (modèle de pneu parmi les différents produits MICHELIN).

* Ce pneu possède aussi un marquage Green-X qui est indiqué par le fabricant pour désigner un pneu vert.

Marquage spécifique :

* Certains constructeurs automobiles demandent aux manufacturiers d'adapter leurs pneumatiques pour qu'ils répondent à un cahier des charges très précis et soient faits sur mesure pour un véhicule.

* Selon les cas, il est possible ou non de monter des pneus standard (sans marquage) lors d'un remplacement de pneus (demander conseil à un spécialiste).

Exemples de marquages spécifiques constructeurs K Ferrari N Porsche * (étoile) BMW * (étoile) BMW M BMW Motorsport MO Mercedes MO1 AMG AO Audi RO1 AUDI QUATTRO VO Volkswagen

Tubeless : fait référence à un pneu tubeless.

Outside : fait référence au côté du pneu qui doit être monté à l'extérieur

Rotate + flèche : indique le sens de roulage du pneu, pour être monté dans le bon sens (on retrouve davantage la notion de côté extérieur, beaucoup de pneus n'ayant pas de sens de roulage).

M+S = Mud and Snow : Caractérise un pneumatique hiver (le manufacturier décide lui-même d'apposer ou non ce marquage).

* A noter, un pneu sans marquage correspondant est par défaut appelé « pneu été ».

3 Peaks Mountain Snow Flake (3PMSF) : désigne un pneu neige répondant à des tests spécifiques (plus contraignant et significatif que le marquage M+S).

L'appellation « Tread et Sidewalk » est précédée d'un numéro qui correspond à la composition de la carcasse.

Que dit la loi ?

La bonne lecture du marquage de son pneumatique permet de s'assurer du respect de la loi :

Les pneumatiques doivent être de même type sur un même essieu, c'est-à-dire : même marque, même structure (radiale), même dimension, même catégorie d'utilisation (été ou hiver), mêmes indices de charges et de vitesse.

Les pneus montés doivent respecter l'homologation de première monte du constructeur : dimension, indices de charge et de vitesse.

La dimension sur un essieu peut-être modifiée en respectant les règles de transformations transmises par les professionnels (tableaux d'équivalence à respecter, les transformations n'étant toutefois pas conseillées).

Il est interdit de monter des pneumatiques dont :

* l'indice de charge est inférieur à l'indice de charge homologué en première monte,

* l'indice de vitesse est inférieur à l'indice de vitesse homologué en première monte, sauf dans le cas d'un passage en pneumatique hiver (une pastille spécifique devant alors être apposée sur le pare-brise du véhicule).

1,6 mm : c'est la profondeur de sculpture minimale tolérée sur chaque point de la bande de roulement.

* En deçà, le pneu doit être changé.

* Des témoins d'usure aident à visualiser ce seuil, certains manufacturiers y ajoutant des repères visuels sur le flanc du pneu pour détecter les endroits où sont positionnés ces témoins.

Bon à savoir : vous avez juridiquement le droit de monter deux pneus de même marque, mais de profils (gammes) différents. Exemple : un MICHELIN Energy Saver sur l'essieu avant gauche et un MICHELIN Primacy HP sur l'essieu avant droit. Cela n'est pas interdit, mais n'est toutefois pas conseillé afin d'avoir un comportement du véhicule homogène.